Harmonie de Grenoble

déjà 150 ans

Déjà 150 ans !

Le développement de la musique à vent et populaire…

… s’étend sur plusieurs siècles et commence sans doute par les premières compositions de Lully et Haendel au 16ème siècle. Par la suite on compte quelques étapes importantes :

Les Gardes françaises puis les régiments d'infanterie se dotent d'orchestres à vent et percussion (en 1764), les voix solistes et les choeurs font leur apparition (en 1789).

En 1792, un musicien de la Garde nationale fonde l'Institut National de Musique (ancêtre du Conservatoire). L'orchestration pour ce type de formation s'étoffe. Petit à petit , les orphéons (chorales populaires) fleurissent un peu partout en France : on en compte 1500 en 1880.

C’est en 1845 qu’Adolphe Sax révolutionne les instruments à vent grâce au travail des métaux pour le clétage des bois, et les touches des cuivres. Il invente les saxhorns et les saxophones. Il contribue ainsi au développement de la musique populaire.


A la fin du XIXème siècle, sous la 3ème République, se met en place une politique d’éducation populaire visant la diffusion du répertoire classique transcrit dans les municipalités et les entreprises.

A partir de 1945, c'est la reconstruction progressive. Les orchestres d'harmonie évoluent de la rue vers les salles de concert. Ainsi, en 1957 la Confédération Musicale de France est reconnue d'utilité publique et représente plus de 5000 sociétés musicales.

 

Pendant ce temps à Grenoble…

… en 1862 est créé l’Echo des Alpes, société d’harmonie de Grenoble. Peu de temps après (1867/69), L’Echo de la Tronche – Harmonie Grenobloise et la Fanfare des Enfants du Drac voient le jour. Cette dernière se réorganisera en 1886 pour devenir la Fanfare Grenobloise - Société mutuelle de retraite.

Au début du XXème siècle , ces différentes formations fusionneront : tout d’abord en 1905, l’Echo de la Tronche avec l’Echo des Alpes.

En 1920, l’Harmonie Municipale de Grenoble naîtra de la fusion de l’Echo des Alpes et de la Fanfare Grenobloise . Elle compte alors une centaine de musiciens et initie le développement de l’enseignement musical.

Au sortir de la 2nde guerre mondiale, l’association Harmonie de Grenoble redémarre avec 32 musiciens. Elle ne cessera de se développer. Elle participera par exemple au défilé des Jeux Olympiques de 1968.

Dans les années 2000, parallèlement à l’Orchestre d’Harmonie et à l’école de musique, 5 ensembles sont créés (de saxophones, de flûtes, de cuivres, de clarinettes et l’orchestre des élèves) ainsi que des fanfares festives, la Fanfare à la Noix, puis la fanfare Son'enBulles en 2013. L’association a ses locaux dans le pôle musical La Saulaie, un bâtiment entièrement dédié à la musique depuis 2005 !

 

Vous êtes ici : Home Déjà 150 ans !